De la fin du XIXe au XXe siècle

Deux bouleversements économiques, deux communautés recomposées

Chedde

histoire-2017-usine-de-chedde.jpg

histoire-2017-usine-de-chedde.jpg, par cdeker

En 1869, l’invention de la houille blanche* permet l’implantation de l’usine électrométallurgique de Chedde. La Société des forces motrices et usines de l'Arve, créée par les ingénieurs grenoblois Paul Corbin et Georges Bergès, se spécialisera dans diverses fabrications : chlorates, aluminium, ferroalliages, perchlorates, graphite et magnésie. Au plus fort de son activité, en 1917, l’usine emploie mille quatre cent salariés, immigrés ou paysans désormais «double actifs», transformant le hameau rural en cité ouvrière. Après avoir appartenu au groupe Péchiney, l’entreprise, cédée en 1993 au groupe allemand SGL Carbon, emploie près de deux cent salariés qui fabriquent, à partir de matières premières, des éléments en graphite pour l'industrie nucléaire et les piles photovoltaïques.

Le Plateau d’Assy

Les hauts plateaux de Passy se composent d’une série de replats étendus, entre mille et mille trois cent mètres d’altitude. Au centre, les hameaux d’Assy où vit en permanence une vingtaine de familles. Au lendemain de la première guerre mondiale, l’urgence de créer des lits sanatoriaux et l’intérêt du microclimat local vont complètement transformer la physionomie du site. Le premier sanatorium est inauguré en 1926, le dernier en 1937.

Le Plateau d’Assy devient l’une des plus grandes stations européennes avec deux mille lits répartis dans une vingtaine d’établissements. Elle emploie plus de mille salariés venus de tous les coins de France et de l’étranger.
histoire-2017-plateau-dassy.gif

histoire-2017-plateau-dassy.gif, par cdeker

Les reconversions des années 1970, nécessaires après la découverte des traitements antituberculeux, vont permettre le maintien de plusieurs unités médicales performantes.
La dernière décennie est marquée par l'application de la carte sanitaire régionale. La délocalisation ou la fermeture des lits restants se poursuit aujourd’hui d’une manière inéluctable. La communauté locale, multiculturelle et recomposée, était réceptive aux renouveaux artistiques du moment. Le plateau d’Assy est ainsi au cœur de plusieurs révolutions dans les domaines de l’architecture moderne, de l’art moderne et de la sculpture contemporaine. Le site est aujourd’hui reconnu par les institutions et les collectivités territoriales comme haut lieu culturel.

* Electricité produite grâce à l’utilisation des conduites forcées des chutes d’eau, inventée par Aristide Bergès en 1869.

En 1 clic