Interdition brulage

La qualité de l'air, c'est l'affaire de tous et la responsabilité de chacun. Appliquons certaines mesures et adoptons des gestes simples !

Interdiction de brûlage à l’air libre des déchets et de l’écobuage

affiche-interdiction-brulage-dechets-verts.jpg

affiche-interdiction-brulage-dechets-verts.jpg, par cdeker

 

Le brûlage des déchets verts, particulièrement quand ils sont humides, émet des polluants dangereux pour notre santé, comme les particules fines et autres composés cancérigènes comme les HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques), le benzène ou des dioxines. 

De même est interdit le brûlage à l’air libre des déchets ménagers (plastiques, bois traités, papiers souillés, carburant…) en raison de sa haute toxicité.

Voir également la vidéo humoristique d'Air Rhône-Alpes : https://www.youtube.com/watch?v=Cxxuyq0y9xI

Cette interdiction s'applique à tous types de feux, notamment à l'incinération de morts-bois, chablis ou rémanents d'exploitation forestière, au brûlage des pailles, chaumes et résidus de récoltes, à l'écobuage (destruction par le feu des landes, broussailles, friches dans un but agricole ou pastoral), plus généralement à toute incinération de végétaux sur pied (y compris la végétation des accotements, talus, fossés de route, voies ferrées et cours d'eau).

Toute incinération de végétaux est passible d’une contravention de 450 € (article 131-13 du nouveau code pénal).

Les solutions

  • Le compostage des déchets verts avec ceux de cuisine (épluchures de légumes, restes de repas…)
  • Le broyat et paillage
  • La tonte mulching (l'herbe tondue est hachée et redéposée sur la pelouse comme un engrais naturel gratuit)

L’apport à la déchetterie

Se rendre à la déchetterie reste bien moins polluant que le brûlage sur place des déchets végétaux ! En effet, brûler 50 kg de végétaux émet autant de particules fines qu’une voiture à moteur Diesel récente qui parcourt 6000 km ! (Source Air Rhone Alpes). Ces déchets seront ensuite valorisés par compostage.

En 1 clic